02 41 44 57 83

Sélectionner une page
Dévalorisation du bien immobilier

Lorsqu’un défaut visible affecte un bien immobilier, sa valeur s’en trouve directement impactée. Les fissures et l’humidité sont les principaux défauts dépréciant un bien.

Ces défauts affectent l’esthétique du bâtiment, et représentent un risque pour la structure en la fragilisant. Les coûts des réparations sont souvent méconnus, et leurs pérennités dans le temps ne sont souvent pas garanties. De ce fait, les acheteurs préfèrent s’abstenir d’acquérir des biens présentant des risques de cette nature.

Par ailleurs, ces désordres peuvent également affecter les propriétaires vendeurs en cas de réparations non durables (cache misère). En effet, si les désordres ne sont pas traités de façon durable et qu’ils réapparaissent quelques temps après la vente, alors celle-ci peut être annulée et les acheteurs indemnisés pour vices cachés.

Infiltration d’eau

De façon générale, les fissures de plus de 0.2 mm d’ouverture sont considérées comme infiltrantes, c’est-à-dire que l’humidité et les eaux de ruissèlement pénètrent dans la structure par cette ouverture.

L’eau est une source majeure de dégradation des bâtiments. Elle peut faire rouiller les éléments en acier non protégés. Elle est également source de nuisance importante à l’intérieur du logement.

Altération des revêtements

Les infiltrations d’eaux pluviales et les épisodes de gel/dégel successifs occasionnent des dégâts sur les enduits qui se détériorent rapidement. En effet, sous l’action du gel, l’eau infiltrée gonfle dans la façade et fait éclater le parement. Les décollements d’enduits peuvent également résulter de défauts de mise en œuvre.

Altération de la structure

Les fissures présentent un chemin de moindre résistance vis-à-vis des aciers du béton armé. Lorsque ces aciers sont en contact avec l’atmosphère, ils rouillent. Cette rouille est le plus souvent gonflante et provoque une désagrégation par éclatement du béton enrobant l’acier. La section de l’acier est également diminuée, ce qui peut entrainer la ruine de la partie d’ouvrage concernée.

Par ailleurs, la protection apportée par l’enrobage du béton des aciers est susceptible de diminuer avec le phénomène de carbonatation du béton. Dans ce cas, c’est le gonflement de l’acier qui entraine l’apparition de fissures puis l’éclatement du béton.

Demander un

diagnostic

gratuit

Devis gratuit dans le département 49

* obligatoire