02 41 44 57 83

Sélectionner une page
Inspection du site

La première étape d’un diagnostic est une bonne reconnaissance générale de l’ouvrage. Lors de l’inspection visuelle du site, l’expert doit être en mesure de distinguer les parties saines et dégradées, de comprendre la structure et d’identifier ses faiblesses, comme les reprises de bétonnage ou les malfaçons.

Il s’intéressera dans la mesure du possible également aux fondations, à la structure et aux matériaux employés.

Cette inspection permettra de localiser les fissures sur le bâtiment, afin de les reporter sur des plans et des photographies. A ce stade, il est déjà possible pour l’expert d’identifier l’origine probable des fissures, ce qui lui permet d’orienter ses investigations.

Qualification des fissures

Fissures-4-Diagnostic-2-Qualification

Comme développé précédemment, les fissures doivent être classifiées suivant leurs caractéristiques.

A cet effet, l’expert utilise différents instruments de diagnostic, et en premier lieu un fissuromètre qui permet de connaitre la largeur de la fissure. Il peut également dans certains cas utiliser un microscope numérique portable, afin d’illustrer son rapport et d’avoir une mesure extrêmement précise.

L’expert cherche ensuite à savoir si les fissures sont superficielles ou profondes. Des fissures superficielles n’intéressent que l’enduit, et s’accompagnent généralement d’un décollement entre l’enduit et son support. Ce décollement est identifié lors d’une auscultation sonique.

Dans la continuité, si la fissure semble être profonde, l’expert cherche à vérifier si elle est traversante ou non. Pour cela, il observe la fissure des deux côtés de la paroi. Il est fréquent que certaines parois structurelles ne soient contrôlables que d’un seul côté, en raison de l’isolation. Pour pallier à cette contrainte, l’expert peut être amené à réaliser un petit forage à travers l’isolation, et inspecter la fissure à l’aide d’un endoscope (micro caméra équipé de micro projecteur).

Pour qualifier le caractère infiltrant de la fissure, l’expert peut utiliser différents instruments, comme des testeurs de perméabilité des parois ou des humidimètres (diélectrique ou à micro-onde). Il peut également réaliser des tests à la fluorescéine (colorant) et à la lumière UV.

Pour déterminer l’activité de la fissure et savoir si celle-ci est morte, stabilisée ou active, l’expert peut appareiller les fissures et suivre leurs évolutions pendant une durée d’au moins un an.

Identification des facteurs pathogènes

Fissures-4-Diagnostic-3-Identification-aFissures-4-Diagnostic-3-Identification-b

En complément de la qualification des fissures, l’expert pourra procéder à des essais non destructifs afin d’identifier les aciers structuraux du béton armé et de mesurer leurs profondeurs. Les aciers superficiels sont détectés à l’aide d’un Ferroscan. L’enrobage de ceux-ci est un indicateur important d’identification d’un problème de carbonatation des bétons. En effet, certaines fissures sont dues à la corrosion des armatures dans le béton armé (phénomène de carbonatation des bétons, dépendant de l’environnement, de la qualité du béton et de la profondeur des aciers). Si l’expert détecte un problème d’enrobage des armatures, il peut être amené à déterminer le front de carbonatation à l’aide de réactifs chimiques (Phénolphtaléine) réagissant au pH du béton.

L’expert pourra également utiliser une caméra thermique qui pourra lui permettre d’obtenir des informations complémentaires. Il est en effet parfois possible de distinguer les maçonneries des structures en béton armé, ou de localiser des ponts thermiques, synonymes de dilatations thermiques localisées (à l’origine de l’apparition de fissures).

Enfin, si l’expert pense que les fissures sont dues à un problème géotechnique, affectant les fondations, il peut alors demander une étude de reconnaissance géotechnique par une entreprise spécialisée. Celle-ci peut vérifier la portance du sol (essais au pénétromètre) afin de détecter des points durs ou portances différentielles, à l’origine des tassements différentiels, impliquant généralement d’importantes fissures. Elle peut également vérifier la qualité des sols et vérifier la présence d’argiles gonflantes, également à l’origine de graves désordres structuraux sur le bâti.

Etablissement du rapport

En fonction de tous les paramètres précédemment détaillés, l’expert réalise un rapport d’expertise, mettant en avant clairement le résultat de ses investigations, et ses conclusions quant à l’origine des fissures.

Ce rapport est généralement documenté par des annexes comme des photographies ou des résultats de tests.

Enfin, ce rapport établie des préconisations techniques pour les réparations à entreprendre.

Demander un

diagnostic

gratuit

Devis gratuit dans le département 49

* obligatoire